top of page
  • Writer's pictureAnnMarie Tornabene

Re-Wild

English:

Over the last few years, I have come to realize that most of my life, I have gravitated to the Natural World, mainly, the forest. When I was a young child, not living near any forests, I would go out into my yard where there was a giant rock and small bush planted in a corner by the fence where I would sit for hours pretending it was a mini forest for my little plastic figurines that I would turn into woodland beings and where I would also sit and crush little stones open with a hammer looking for "crystals" and quartz wanting to find the beauty in nature.

For many years after, however, the thoughts of going into forests disappeared as I grappled with the task of growing up, dealing with abuse, raging hormones, toxic relationships and other aspects of life in a modern world. However, I never felt part of the modern world.

It wasn't until I was in my early 30s that the call of the wood came back to me so I would drive around, sometimes for an hour or so to look for something resembling forests full of dense trees and the quiet calm except for the sounds of the birds, insects, the wind in the trees. When I would find them, I would go walking around or photographing inside them and I felt something magical every time. I spent two summers in 1999 and 2000 visiting the Delaware Water Gap in New Jersey and it was there that I really felt the vibes of what it would be like to be in the wild. I went into the Delaware River, nude and felt the col water around me with smooth stones under my feet. I felt the wind against my skin and in my hair and there were no thoughts or worries at all. I wanted so badly to hold on to those feelings. Several years later, however, I found myself living in New York City, so much farther away from where I wanted to be and the more years that followed, the urge was growing. Then, I moved to France, near Paris - another city that has become modernized with time. The desire to connect has become so strong that I do manage to find places that are close enough to the wild and where I can frequent a little bit easier. It has been these years that I have felt the beginning of a re-connect to what I feel is as "home" as I can get. I am an introvert, often times a "hermit" and when I am in the modern world, it affects me deeply where I need to find solace. The forest is where I find it.

With the growing concerns of what is happening to our world - the rapid destruction of it, I become very sad. I try to be hopeful when I do read about or see people standing strong to try and create change but even with change, Mother Earth is doing what she wants anyway so no one really knows what their efforts are for. What we can do is live for the now and try to make peace with her if there are enough people willing...this is the challenge. This blog is not about lecturing but just about how I am trying to fit myself into the need to keep my "home"..I don't know how capable I am of doing so, so I just go to the forest, hug the trees, talk to the birds and the wind and pray.

Photographically, I have spent the last 3 years (2021-2024) putting together a major series culminated from 2 separate bodies of work where the desire to be connected to nature runs a thread through. I have named the entire series Re-Wild after listening to a song written by musical artist Heather Nova entitled Re-Wild Me where she speaks about how many people now are feeling very similar to me in wanting to get back to nature as our modern world continues to destroy, disappoint, and makes us feel more anxious, depressed and isolated. If there are indeed so many of us out there that feel this way, and even if I personally can not come together with you all, know that my spirit is with you all. Let's all go hug the trees, speak to the birds and the wind. And pray.


Français:

Au cours des dernières années, j’ai réalisé que la majeure partie de ma vie, j’ai été attirée par le monde naturel, principalement la forêt. Quand j'étais un jeune enfant, ne vivant pas à proximité d'une forêt, je sortais dans mon jardin où il y avait un rocher géant et un petit buisson planté dans un coin près de la clôture où je restais assis pendant des heures en prétendant que c'était une mini forêt pour mon des petites figurines en plastique que je transformais en êtres de la forêt et où je m'asseyais aussi et écrasais des petites pierres ouvertes avec un marteau à la recherche de "cristaux" et de quartz voulant trouver la beauté de la nature.

Cependant, pendant de nombreuses années après, l'idée d'aller dans les forêts a disparu alors que je me débattais avec la tâche de grandir, de faire face aux maltraitances, aux hormones déchaînées, aux relations toxiques et à d'autres aspects de la vie dans un monde moderne. Cependant, je n’ai jamais eu le sentiment de faire partie du monde moderne.

Ce n'est qu'au début de la trentaine que l'appel du bois m'est revenu alors je conduisais, parfois pendant environ une heure, à la recherche de quelque chose qui ressemble à des forêts pleines d'arbres denses et au calme tranquille, à l'exception du le bruit des oiseaux, des insectes, du vent dans les arbres. Quand je les trouvais, j'allais me promener ou photographier à l'intérieur et je ressentais à chaque fois quelque chose de magique. J'ai passé deux étés en 1999 et 2000 à visiter le Delaware Water Gap dans le New Jersey et c'est là que j'ai vraiment ressenti l'ambiance de ce que ce serait d'être dans la nature. Je suis allé dans la rivière Delaware, nue et j'ai senti l'eau froide autour de moi avec des pierres lisses sous mes pieds. J'ai senti le vent contre ma peau et dans mes cheveux et je n'avais aucune pensée ni inquiétude. Je voulais tellement m'accrocher à ces sentiments. Plusieurs années plus tard, cependant, je me suis retrouvé à vivre à New York City, bien plus loin de l'endroit où je voulais être et plus les années suivaient, plus l'envie grandissait. Ensuite, j'ai déménagé en France, près de Paris, une autre grande ville qui s'est modernisée avec le temps.

Maintenant, l’envie de se connecter est devenue si forte que j’arrive à trouver des endroits suffisamment proches de la nature et où je peux fréquenter un peu plus facilement. C'est au cours de ces années que j'ai ressenti le début d'une reconnexion à ce que je ressens comme étant le plus « chez moi » possible. Je suis un introverti, souvent un « ermite » et quand je suis dans le monde moderne, cela m'affecte profondément là où j'ai besoin de trouver du réconfort. La forêt est l'endroit où je le trouve.

Face aux inquiétudes croissantes concernant ce qui arrive à notre monde – sa destruction rapide, je deviens très triste. J'essaie d'avoir espoir quand je lis ou vois des gens qui se battent pour essayer de créer un changement, mais même avec le changement, la Mère Nature fait de toute façon ce qu'elle veut, donc personne ne sait vraiment à quoi servent leurs efforts. Ce que nous pouvons faire, c'est vivre pour le moment présent et essayer de faire la paix avec elle s'il y a suffisamment de personnes disposées... c'est le défi. Ce blog n'a pas pour but de donner des conférences mais simplement de montrer comment j'essaie de m'adapter au besoin de garder "chez moi". Je ne sais pas à quel point j'en suis capable, alors je vais dans la forêt, je serre le arbres, parlez aux oiseaux et au vent et priez.

Photographiquement, entre 2021 et 2023l, j'ai édité une grande série issue de 2 séries distinctes où le désir d'être connecté à la nature est le fil rouge. J'ai nommé toute la série Re-Wild après avoir écouté une chanson écrite par l'artiste musicale Heather Nova intitulé Re-Wild Me, où elle parle du nombre de personnes qui se sentent maintenant très semblables à moi et souhaitent revenir à la nature alors que notre monde moderne continue de détruire, de décevoir et de nous faire sentir plus anxieux, déprimés et isolés. Si nous sommes effectivement si nombreux à ressentir cela, et même si personnellement je ne peux pas me réunir avec vous tous, sachez que mon esprit est avec vous tous. Allons tous serrer les arbres dans nos bras, parler aux oiseaux et au vent. Et priez.



5 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page